© 2016 Festival Sand & Chopin en Seyne.

Fort Balaguier, 924 Corniche Bonaparte 

83500 La Seyne-sur-mer, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

"George Sand et la guillotine"

Mardi 21 août 2018 -16h30 à 18h

Bernard Hamon - conférencier

 

"George Sand et la guillotine"

Mardi 21 août 2018 -16h30 à 18h

Bernard Hamon - conférencier

 

Réservation OBLIGATOIRE au 

Tel .06 10 89 75 23 

 

Clos Saint Louis - entrée gratuite

 

Rencontres et lectures la firent adhérer, dès 1835, aux idées des Jacobins et de Robespierre, « le plus grand homme de la Révolution », contraints d’employer Terreur et guillotines pour instaurer une République libre, égalitaire et fraternelle, alors que l’ennemi était aux frontières et la guerre civile à l’intérieur. Cependant, l’impitoyable répression de l’insurrection parisienne en juin 1848, fit évoluer sa vision de la Révolution. Certes, avait-elle toujours souhaité pour son temps, le bannissement « à jamais du couperet de la guillotine », mais il lui restait à s ‘expliquer sur ses prises de position antérieures. Aussi, dans son roman Cadio, tout en condamnant la guerre menée par les Vendéens contre la République, elle ne manqua pas de blâmer les massacres de Carrier qui, insatisfait du rendement de la guillotine, eut recours aux noyades de masse dans la Loire contre les insurgés. Enfin, aux lendemains de la tragédie de la Commune, elle dénoncera publiquement les excès, jugés naguère nécessaires, de la Révolution française : nous devons, écrira-t-elle, « nous débarrasser des théories de 93 ; elles nous ont perdus. » Il faudra cependant à la République plus d’un siècle pour abolir la peine de mort, et, par suite, l’usage de la guillotine.

Bernard Hamon
Conférencier

Bernard Hamon a d'abord été capitaine dans la Marine marchande, puis pendant 29 ans un des cadres commerciaux de la société IBM. Passionne d'histoire, il entreprend parallèlement des études d'histoire et soutient en 1998 une thèse de doctorat sur George Sand à l'Université de Nanterre. Cette thèse sera publiée en 2001 sous le titre : « George Sand et la politique, "cette vilaine chose" ». Depuis il a écrit de nombreux ouvrages sur l'écrivain de Nohant dont il est un des spécialistes incontestés, présenté de multiples conférences, et il a présidé pendant de nombreuses années l'association " Les Amis de George Sand".