© 2016 Festival Sand & Chopin en Seyne.

Fort Balaguier, 924 Corniche Bonaparte 

83500 La Seyne-sur-mer, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

Maria Luisa Macellaro La Franca

Pianiste

Maria Luisa Macellaro La Franca, née en Sicile est une artiste multi-facette, pianiste, compositrice et chef d’orchestre, considérée comme la génération montante des plus grands pianistes italiens. Elle se distingue par l’étendu de son talent de musicienne et sa passion pour la musique sur instrument d’époque ainsi que la musique contemporaine.

 

Elle étudie le piano, la composition (Barbara Rettagliati et Stefano Canazza) et la direction d’orchestre à l’âge de 14 avec le Maestro C. Caruso au Conservatoire V. Bellini de Palerme où elle reçu en 2000 son diplôme avec les honneurs.

Elle poursuit ses études dans la prestigieuse Université de Musique de Zürich (Zürich Musikhochschule) avec K.Scherbakov (piano), U. Koella, N. Chastain (musique de chambre), A. Desponds (jazz), Kees Boeke (musique ancienne), et M. Ziegler (nouvelle musique) ; elle obtient le Konzertdiplom avec mention Très bien.

 

Lauréate de nombreux concours internationaux comme : F.I.D.A.PA., Modica concours de Piano, AICS Toni Pardo concours de piano, Osimo Coupe Pianistes Italiens, AMA Calabria concours international de piano, Concorso Pianistico Città di Palermo, Ibla Grand prix international 2000 et prix spécial accomplished artist and promising.

 

Elle commence très jeune une carrière international et se produit dans divers pays et théâtres tels que : Palermo Teatro Politeama ( Italia) , Zenith Albi, Casino de Bordeaux, Théâtre du Châteaux de Jonzac, Musée de Châteauroux ( France) Teatro del museo MAM e Istituto di Cultura Italiano ( Brésil), Berlin et Düssrldorf (Allemagne),  Theater aan het Vrijthof Maastricht ( Hollande), Auditorium de los Andes Mendoza , Halle del Banco Hipotecario Lujan ( Argentine), Grosser Saal Zurich ,Théâtre de Ligerz, Teatro Boccadoro Lugano (Suisse), Centro di Cultura Collado Villalba , Eglise Maggiore Madrid ( Spagna) etc …

 

Invitée dans de nombreux festivals internationaux tels que «Lacanau Festivals» et «Journées de la harpe» à Arles (France), Festival de Capvern (Espagne), Festival des Balkans et Swiss Harp Festival, Harfen Tag  (Zurich, Basel Bern, Suisse), elle est fondatrice et directrice artistique du festival «Autour du piano et de la Harpe », qui a lieu au mois d’Avril à Bordeaux.

 

En tant que compositrice, elle réalise plusieurs œuvres pour chœur, ensemble de chambre et orchestre qui sont données dans différents théâtres italiens et français.

Ces talents de compositrices sont récompensés au niveau international.

Elle obtient pour son Opéra «Cantate pour la Mort de Falcone et Borsellino» : Envie d’agir France 2009 pour la meilleure création française, LABEL IDDAC à la Création pour la meilleur œuvre théâtral française en 2009, Ambassadrice italienne de la culture dans le Monde pour l’année 2012.

Pour son Opéra EMES SYMPHONIE, elle obtient le Prix du Conseil Général de Gironde, 4 Nominations I.H.R.O., elle est AMBASSADOR HUMAIN RIGHTS, Ambassador for the women rights in Music, International Human Rights Commission (IGO) comme Goodwill Ambassador for Peace.

 

En septembre 2011 elle est directrice artistique de l’Orchestre Molto Assaï avec qui elle joue dans les plus prestigieuses salles de la Gironde (Espace Treulon de Bruges, Casino de Bordeaux, Théâtre Ermitage Compostelle de Bouscat, Salle du caillou de Pessac, Théâtre d’Andernos et de Bordeaux Saint Augustin…)

 

Depuis septembre 2015 elle est le chef principal de l’Orchestre Unisson Acme Bordeaux.

 

Elle collabore régulièrement avec des artistes de renommé International : R. Koelman, S. Rougier, A. Padova, L. Shambadal, S. O'brien, D. Alogna, T. Cauvin, etc.

 

En 2017 Maria Luisa Macellaro La Franca fera ses débuts en Chine et au Japon lors d’une tournée dans un programme dédié au romantisme Français.

 

En septembre 2015 elle enregistre son premier CD solo dédié à F. Chopin pour la maison d’édition Lux Classic. Ses prochains disques seront dédiés à F. Liszt sur un Erard de 1852 et au compositeur D. Allard en duo avec Davide Alogna au violon.